image
Diététique Chinoise
Depositphotos 10456269 original
Depositphotos 12101994 original
Depositphotos 34340763 original
  • Un peu d'histoire ...
  • Qu'est-ce que la diététique chinoise
  • Nos conseils
image

Un peu d'histoire ...

La diététique chinoise est issue d'une sagesse multimillénaire. Elle est le fruit de milliers d’années d’expérience. Elle repose sur la connaissance des sages chinois obtenue en observant la nature. et fait partie intégrante de la médecine chinoise (au même titre que l'acupuncture, la pharmacopée, les massages énergétiques, le Qi Gong) .
Elle est un art de vivre à part entière !

La légende veut que les pères du Tao aient eu une obsession : l’immortalité.
La diététique fut l’une des méthodes utilisées pour atteindre ce but.
3000 ans avant J.C., l’empereur Huang Di disait" : Ceux qui ne savent pas manger, ne savent pas vivre".

Sun Simiao, célèbre et remarquable médecin de l’époque des Tang (618-907) rédigea de nombreux articles concernant la diététique qui eurent une profonde influence sur les études alicamenteuses.

Sun Simiao, ayant vécu plus d’un siècle, n’a pas eu de mal à convaincre les générations ultérieures du bien-fondé de ses théories

Sun Simiao estima qu’une bonne santé était forcément basée sur une nourriture saine, et qu’il ne fallait pas prendre de médicament sans prescription. Petit à petit, le traitement diététique et la nourriture médicamenteuse sont devenus une méthode populaire pour se maintenir en forme, éviter les maladies ou bien pour les soigner en Chine. La médecine et la diététique commencent à se combiner ensemble à partir de la dynastie des Zhou (1046 av J-C---256 avJ-C). Dans les documents historiques, on trouve beaucoup d’ouvrages traitant des cures par la nourriture.
Toutes les méthodes diététiques ainsi que leur préparation sont basées sur les points de vue de Sun Simiao.


image

Qu'est-ce que la diététique chinoise

En médecine traditionnelle chinoise, l’alimentation est considérée comme le premier des remèdes. Combinée à la respiration, elle est la source principale de production d’énergie. Une mauvaise alimentation induit une énergie de basse qualité, affaiblissant votre santé et votre vitalité. La diététique chinoise s’est spécialisée sur plusieurs milliers d’années à entretenir et soutenir la vitalité afin de maintenir une santé optimale.
La diététique chinoise s'adapte en fait à chacun d'entre nous en tenant compte de notre constitution, notre âge, nos éventuelles pathologies, nos conditions de vie, etc.
Elle porte une attention toute particulière sur la vitalité, la qualité de la nourriture, les horaires des repas, la saveur, la nature, la couleur, la consistance, la préparation, la coupe et la cuisson des aliments). Voici quelques exemples d'aliments en fonction de leur saveur.

Un aliment peut posséder une ou plusieurs saveurs. La saveur est une composante Yin, substantielle et nourrissante. Selon la loi des cinq mouvements, chaque saveur a une affinité avec un mouvement d'énergie et va dynamiser son champ d'action.
Lorsqu'une saveur est prise en excès (ou lorsque que celle-ci fait défaut), elle risque de nuire à l'équilibre interne de l'organisme. Il est donc important d'équilibrer les cinq saveurs dans notre alimentation. La “Diététique du Tao” nous donne les principes clés de manière à équilibrer de façon réaliste les cinq saveurs dans notre alimentation.
Comme dit le proverbe chinoise : « On doit manger comme un prince le matin, comme un marchand le midi et comme un pauvre le soir». D’où un déjeuner copieux et nourrissant, un dîner équilibré mais non chargeant et un souper léger. -

Voici quelques exemples d'aliments en fonction de leur saveur.
Piquant : oignon, radis, huile de soya, coriandre.
Doux : bœuf, caille, carotte, tofu, réglisse.
Amer : foie de porc, laitue, rhubarbe, vinaigre.
Acide : fromage, tomate, cerise, raisin.
Salé : canard, crabe, sauce soya, algues.

L'harmonie des couleurs d'un repas joue surtout sur le plaisir des yeux, qui est important pour une bonne digestion. La consistance des aliments va conditionner la façon de mastiquer, de déglutir et d'assimiler leur énergie. Un équilibre entre différentes consistances est donc souhaitable. Quant au degré d'hydratation, disons que les aliments hydratants sont indispensables pour renouveler les liquides organiques, mais ne doivent pas être pris en excès.

Les Chinois considèrent que d’autres facteurs influencent l'effet d'un aliment ou d'un repas.
La provenance de l'aliment : les végétaux ayant poussé à proximité sont plus appropriés à notre constitution que ceux venus d'une autre région du monde.
Le mode de préparation : de façon générale, les aliments cuits sont préférables aux aliments crus.
Le contexte : climat, saison, heure du repas.
Le cadre : ambiance du repas.

En résumé, la diététique chinoise comprend un ensemble de règles d'hygiène alimentaire dont la théorie et la pratique sont basées sur des observations établies au cours des millénaires. Son objectif est très pratique. Il consiste à contribuer à la santé


image

Nos conseils

L’observation de ces quelques principes améliorera grandement votre santé tout en favorisant la vitalité et la longévité :
1. Mangez cuit et buvez chaud.
2. Prenez vos repas dans le calme.
3. Évitez le grignotage.
4. Limitez les liquides durant le repas.
5. Composez votre repas autour des céréales et des légumineuses en les agrémentant d'une grande variété de légumes de saison.
6. Donnez une préférence aux légumes plutôt qu'aux fruits.
7. Évitez au maximum ou supprimer complètement les produits laitiers.
8. Considérez la viande comme un condiment.
9. Variez les saveurs, couleurs, formes et textures des aliments.
10. Évitez de terminer le repas par un dessert sucré ou des fruits crus.
11. Favorisez un repas du soir plus léger.
12. Évitez de trop manger !